add share buttons

Première Edition de la Journée de la Mangue d’Exportation du Sénégal

La première édition de la Journée de la Mangue d’exportation du Sénégal s’est déroulée le jeudi 23 juillet 2020 au Centre de traitement et de conditionnement ( FELTIPLEX) de Sangalkam.
Il s’agissait d’un événement d’une grande envergure pour les producteurs, les ouvriers agricoles et les exportateurs de mangues. La cérémonie était présidée par le Professeur Moussa Baldé, Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural en compagnie de son collègue des Collectivités territoriales, M. Oumar Guèye, Maire de la commune de Sangalkam. 
L’organisation de la journée de la Mangue d’exportation du Sénégal est une initiative de la Fondation Origine Sénégal, Fruits et légumes, organe placée sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture. 
La Fondation Origine Sénégal/Fruits et Légumes, créée en 2010 par l’Etat du Sénégal pour accompagner le développement du secteur horticole d’exportation du Sénégal, a également pour mission le développement des exportations des produits horticoles, la formation, la certification, l’accompagnement aux foires  et salons, la prospection commerciale et la mise à disposition d’infrastructures de conditionnement et de stockage. 
Ainsi, l’objectif général de la Journée de la Mangue est de mettre en exergue la contribution de la filière dans le développement de l’agriculture sénégalaise, notamment la sécurité alimentaire et l’amélioration des revenus. 
 Il s’agissait également de mobiliser les acteurs de la filière mangue autour des autorités et autres partenaires d’intervention de faire connaître davantage la Fondation et ses activités en matière d’exportation en général, celle de la mangue en particulier ;d’offrir un espace d’échanges entre les acteurs de la filière pour mieux appréhender les défis et les opportunités et enfin de faire un plaidoyer fort sur les contraintes de la filière.
Lors de cette journée, ce plaidoyer a été fait et bien fait par les différents intervenants à la tribune ; au nom des exportateurs, Mme Yasmina Hachem a lancé un cri du cœur pour demander à l’état de renforcer l’appui apporté à ce volet important de l’horticulture sénégalaise qu’est la culture de la mangue. Pour elle, il faut une disponibilité effective de l’eau pour permettre une production régulière de la mangue, il faut également que l’Etat du Sénégal sécurise les terres de culture qui ont tendance à disparaître face à la boulimie de la  pression foncière. Mme Hachem dans son plaidoyer s’est faite l’avocate de la population qui travaille dans le domaine horticole et dans celui de la mangue d’exportation particulièrement. 
Auparavant, M. Mor Talla KANE, président de la CNES et Président du Conseil de la Fondation Origine Sénégal avait pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les invités, il a félicité l’administrateur général de la Fondation, M. Papa Amadou Sidibé et tout son personnel pour l’engagement et le professionnalisme dont ils ont fait montre pour mener à bien cette activité. Il a tenu à rappeler l’importance de la l’horticulture qui est selon lui un secteur à haute valeur ajoutée dans notre pays. Il ajoute que ce secteur procure à la fois des emplois et des revenus, participe à l’équilibre de notre balance commerciale en même temps qu’elle garantit une sécurité et une souveraineté alimentaire. Monsieur KANE a également loué les efforts de l’Etat qui a permis l’émergence de « champions » locaux de la production et de l’exportation. En matière de perspectives, le Président de la Fondation a annoncé qu’un Plan stratégique sera sous peu soumis à la tutelle pour validation, il sera axé sur une approche « chaîne de valeur » participative et collaborative, en amont comme en aval de la production primaire. Ce qui permettra de donner à l’horticulture et à la mangue en particulier de belles perspectives. 
Le Ministre des Collectivités territoriales, Maire de Sangalkam, M. Oumar GUEYE a pris la parole pour encourager la Fondation et tous les acteurs ; il a promis de se faire le porte parole des collectivités pour un meilleur devenir de l’horticulture. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, le Professeur Moussa BALDE s’est exprimé dans le même sens et a souhaité que cette journée soit inscrite dans l’agenda des activités nationales menée par son département. 
La production annuelle de mangues au Sénégal s’élève en moyenne à 150 000 tonnes environ. Elle est concentrée en Casamance (57%) et dans les Niayes (37%). En 2019, le Sénégal a exporté environ 30 000 tonnes de mangues sur une production nationale de 140 000 tonnes. Cette quantité exportée représente un 15% du volume global des exportations de fruits et légumes. 
La mise en place de la Fondation Origine Sénégal – Fruits et Légumes (FOS/FL) a fortement contribué à l’effervescence du secteur horticole d’exportation et d’import substitution que l’on peut constater aujourd’hui au Sénégal. 
Dans les Niayes, à Sangalkam,  les opérateurs utilisent les services du centre de conditionnement à usage collectif, dénommé FELTIPLEX, géré par la FOS/FL. Cette infrastructure de niveau international polarise l’essentiel des acteurs de la filière mangue. Les infrastructures sous la responsabilité de la Fondation ont contribué à traiter 50% du volume de mangue exporté.
L’exportation de mangue mobilise une multitude d’acteurs dont des femmes et des jeunes employés en milieu rural, mais aussi des opérateurs économiques nationaux. Pour davantage améliorer ses performances en la matière, le Sénégal prévoit, à travers le PRACAS 2, de multiplier les volumes d’exportation de la mangue par cinq à l’horizon 2023. Pour ce faire, des efforts seront entrepris à tous les niveaux.
Cette année, malgré un contexte difficile lié à la crise sanitaire du COVID, le Sénégal à travers ses différentes structures gouvernementales, en collaboration avec les acteurs du secteur privé, a mis en place les dispositions nécessaires pour le bon déroulement de la campagne mangue.  Cette démarche s’inscrit dans une dynamique de programme relance des exportations horticoles fortement affaiblis par la pandémie.
Ainsi, la FOS/FL partie prenante du développement des exportations horticoles, est fortement impliquée dans l’atteinte des objectifs fixés dans le PRACAS 2. Elle se veut avant tout un vecteur d’innovation et de diversification qui permet d’inclure les PME et le monde paysan sénégalais dans la dynamique de croissance qui est attendue du secteur horticole commercial. Son action, visant la professionnalisation la plus large possible des intervenants du cluster horticole sénégalais, aboutira, à terme, à la reconnaissance par l’industrie de la distribution alimentaire d’une véritable labellisation de l’origine, qui serait alors un gage de qualité, de constance et de prévisibilité.
Cette manifestation au FELTIPLEX de Sangalkam fut une véritable réussite, la Fondation Origine Sénégal a été félicitée pour son initiative. Vivement la prochaine édition !

Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils