add share buttons

Honorariat pour anciens présidents du Cese: Sonko dénonce « un flagrant délit de dépeçage du peuple »

Le décret en date du 17 avril 2020, circulant actuellement dans les réseaux sociaux, relatif à la création d’un honorariat pour les anciens présidents du Conseil économique, social et environnemental (Cese) fait réagir le leader de Pastef-Les-Patriotes. Ousmane Sonko trouve la mesure présidentielle des plus indécentes. »Honte à la Présidence de la République du Sénégal qui, prise pour la énième fois en flagrant délit de dépeçage du peuple par l’octroi d’un indécent honorariat aux anciens Présidents du CESE, n’a pas trouvé mieux que de se réfugier derrière la non publication du décret au JO (journal officiel, Ndlr) », a écrit vendredi Sonko sur son compte tweeter.Le décret en question donne droit aux anciens présidents du Cese à 4 500 000 FCFA net de salaire mensuel; 1 véhicule; 500L de carburant; Chauffeur; et un Garde du corps.Un document dont l’existance à été démentie jeudi par la Cellule de communication de la Présidence de la République.Malgré tout, le leader de Pastef persiste en affirmant que « ce décret existe bel et bien et a été circularisé hier, jeudi 14 Mai 2020, aux agents de l’Administration via Outlook, en même temps que le décret 2020-1006 relatif à la gestion budgétaire de l’État, et lui est, à tous points, identique dans la forme ».D’ailleurs, pour Ousmane Sonko, « c’est 6 000 000F payés à des retraités politiques à ne rien faire ». Ce qui équivaudrait, selon lui, à « 30 emplois jeunes à raison de 200 000F/mois ».
Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils