add share buttons

Covid-19: Macky provoque une réaction allergique chez Sonko

Le leader du parti politique Pastef était de sortie ce matin. Au quartier général de son parti, sur la VDN, Ousmane Sonko est revenu sur les raisons qui avaient motivé le déplacement de son mouvement au palais de la République pour répondre à l’invitation du président Macky Sall. « A ce moment, l’heure était grave et les Sénégalais ne pouvaient pas comprendre qu’on n’aille pas répondre à cette invitation du chef de l’Etat. Mais, nous n’avions pas confiance en l’homme. Puisque l’habitude est une seconde nature. C’était un cirque qui avait été organisé au palais. »

« Avec ce qui s’est passé avant hier, on a considéré que l’heure est grave pour qu’on se taise »

S’il avait, malgré tout, tenu à faire ce déplacement du palais, c’est que Ousmane Sonko ne voudrait pas que l’opinion croit qu’il ferait partie des caudataires moutonniers qui avaient donné un blanc seing à Macky Sall. Alors qu’il est reconnu par l’opinion comme l’opposant le plus radical du régime APR, l’audience que Ousmane Sonko avait obtenue de Macky Sall était restée comme le moment le plus symbolique de l’unité nationale. S’il a assumé avoir fait ce déplacement, pour l’intérêt national, Ousmane Sonko a rappelé les réserves qu’il avait soulevés sur le perron du palais. « Mais, alors qu’ils nous ont dit que les ministres travaillaient sur le sujets évoqués et qu’ils allaient nous revenir, le gouvernement ne nous a jamais contacté pour donner des suites à nos réserves« , a assuré Ousmane Sonko.

S’il avait été « solidaire » du régime pendant ce temps, Ousmane Sonko a rappelé qu’il s’est très tôt éloigné de Macky Sall et de ses pratiques quand l’Assemblée a été convoquée alors que tout rassemblement était impossible. « Mais, nous avons pris l’opinion à témoin pour lui dire que nous ne pouvions pas donner à Macky Sall ce que les Allemands n’ont pas donné à Angela Merkel, Emmanuel Macron n’a pas obtenu des Français, Donald Trump n’a pas eu des Américains alors même que dans ces pays le virus a fait de nombreuses victimes. » A tenu à préciser Ousmane Sonko. Contrairement à ce que pourraient croire certains de nos compatriotes, Ousmane Sonko voudrait que l’on ne soupçonne pas qu’il soit resté insensible à la douleur du peuple et aux nombreux appels de détresse de la diaspora. « Si nous sommes restés silencieux, c’est que la communication de crise à ses règles et nous sommes obligés de nous y plier. »

Pour Ousmane Sonko, « après son cirque organisé au palais, Macky Sall a décidé, seul avec ses hommes, de gérer la crise sans consulter personne. Il a tout fait tout seul et le fait d’appeler, aujourd’hui, des hommes dans un comité de suivi est le signe de son échec. » Aussi, Ousmane Sonko n’a pas épargné les personnalités cooptées dans ce comité de suivi dirigé par le général François Ndiaye. « Le rôle d’un homme politique n’est pas d’être dans un comité où on compte des kilos de riz. » A déploré Ousmane Sonko. Pour celui qui se rêve le bâtisseur d’un Sénégal souverain, Macky Sall a démontré par ses actes que c’est Mansour Faye son poulain. « Dans la conscience des Sénégalais, celui qui offre de la nourriture est celui-là qui s’occupe bien de son peuple. En octroyant ce rôle taillé sur mesure à Mansour Faye, ils ont démontré que c’est lui le successeur qu’ils veulent à Macky Sall« .

Source: Kewoulo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils