add share buttons

Etat d’urgence : Macky fait machine arrière

Au regard de plusieurs considérations qu’il ne manque pas d’évoquer, le chef de l’Etat a décidé de l’assouplissement des conditions de l’état d’urgence, assorti d’un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national, proclamé le 23 mars dernier.  Ainsi, «à compter de mardi12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé Macky Sall dans son adresse à la Nation, lundi soir. 

Temps plein aux marchés

S’agissant des marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture, ils seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement, a indiqué le président Sall ; précisant que ce jour sera déterminé par l’autorité compétente en fonction des contingences locales. Les marchés hebdomadaires, communément appelésloumas, seront rouverts, mais dans les limites de chaque département, a-t-il précisé. 

Mosquées et Eglises retrouvent leur monde

De même, a poursuivi Macky Sall, il sera également procédé à la réouverture des lieux de culte. Le ministre de l’Intérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, engagera les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités, a-t-il fait savoir.

En classe le 2 juin

S’agissant de l’école, le chef de l’Etat a décidé que les cours reprendront le 2 juin pour les classes d’examen, c’est-à-dire pour les classes de CM2, Troisième et Terminale ; soit 551 000 élèves, du public et du privé réunis, sur les 3 500 000. Selon lui,l’année scolaire et le calendrier des examens seront adaptés en conséquence.

Quant aux élèves des autres classes, Mackya déclaré qu’ils continueront de suivre les cours à partir du dispositif Apprendre à la maison, décliné dans ses plateformes télévisuelle, radiophonique et numérique. 

En ce qui concerne l’Université, il a fait noter que le ministre en charge de l’Enseignement supérieur poursuivra les concertations avec les différentes académies pour aménager les enseignements à distance. 

Le virus ne quittera pas le pays avant septembre

Avant de prendre toutes ces décisions, le chef de l’Etat dit avoir consulté une équipe pluridisciplinaire d’éminents experts nationaux dont les analyses et évaluations minutieuses indiquent que dans le meilleur, des cas, c’est-à-dire si nous continuons d’appliquer les mesures édictées, le Covid-19 continuera encore de circuler dans le pays jusqu’au mois d’août, voire septembre.

«Ces projections montrent quel’heure ne doit pas être au relâchement, mais à l’adaptation», a déclaré Macky Sall ; assurant queplus que jamais, l’Etat continuera donc de veiller à l’application des mesures de contingentement de la maladie. 

A ce jour, le pays compte 1886 cas positifs, dont 715 guéris et 19 décédés et 1151 malades sous traitement. 7182 contacts sont suivis par les Services de santé.

Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils