add share buttons

Covid-19 : plus de 50 respirateurs attendus en fin de semaine pour la prise en charge des cas graves au Sénégal

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale récuse les récriminations selon lesquelles le Sénégal a un problème de prise en charge des cas de Covid-19 dits «graves».

Invité de l’émission «Face à Pape» sur la Sen Tv, ce mercredi soir,Abdoulaye Diouf Sarr a déclaré que personne ne peut dire, à raison, que les cas graves ont été mal pris en charge au Sénégal.

«Le premier lot de tout ce qui a été commandé au niveau du Covid-19est arrivé, il y a de cela une semaine. D’ailleurs, il y a un lot contenant quelques respirateurs que je vais réceptionner dès demain matin (ce jeudi). Mais le plus gros lot contenant 50 respirateurs sera réceptionné en fin de semaine», a annoncé le ministre comme pour rassurer les populations.

L’annonce des cas graves de covid-19 au Sénégal a jusqu’ici été suivie de morts. En cause, l’âge avancé des patients et les comorbidités, avancent les autorités sanitaires ; tandis que les populations accusent l’absence de plateau médical adéquat au Sénégal.

Malgré la persistance de la question, le ministre n’a pas donné de détails sur le nombre de respirateurs dont dispose à ce jour le pays.

Quid des régions où la prise en charge des cas graves de Covid serait peu évidente, Abdoulaye Diouf Sarr a indiqué qu’il faut travailler par pôle car, dira-t-il, «il n’y a pas de système de réanimateur et de respirateur dans chaque centre de traitement. Le Sénégal ne l’a pas». Néanmoins, il a estimé qu’«il faut absolument que dans l’organisation qu’on mette en place un dispositif de réanimation un peu partout dans le pays».

Diouf Sarr d’y ajouter l’apport du Samu National, joignable au 1515, qui dispose d’ambulances entièrement équipées pour une prise en charge optimale des cas graves de Covid-19.

Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils