add share buttons

Coronavirus dans le monde : plus de guéris en Italie, décès en hausse aux USA, la carte du Covid-19

CARTE CORONAVIRUS. L’épidémie de coronavirus a contaminé au total plus de 2,5 millions de personnes sur la planète, dont 177 704 sont décédées. Les USA, mais aussi l’Italie, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne entre autres sont fortement impactés par cette crise sanitaire.

La pandémie de coronavirus continue de se répandre sur le globe. Si 177 704 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie, 695 866 sont aujourd’hui guéries. Au total, plus de 2,5 millions de cas de contamination ont été déclarés, mais le nombre de personnes contaminées doit être bien supérieur. Sur le continent européen, l’Italie est le pays le plus endeuillé avec plus de 24 648 décès, suivi de l’Espagne et de la France qui déplorent chacune plus de 20 000 morts du Covid-19, et le Royaume-Uni où le bilan des décès s’élève à 17 337. Aux Etats-Unis, c’est l’hécatombe, le pays comptabilise plus de 45 000 décès des suites de la maladie.

Près 6 personnes sur 10 dans le monde sont confinées et doivent rester chez elles où sont contraintes de limiter leur déplacement pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus. En Europe, plusieurs pays, dont l’Allemagne, mais aussi l’Autriche, la Norvège et le Danemark, ont commencé à assouplir le confinement, tout en conservant des mesures de « distanciation sociale ». La France a annoncé un début de déconfinement pour le 11 mai, et l’Italie pour le 3 mai, avec de fortes précautions. En Espagne, le confinement sera assouplit pour les enfants, jusqu’ici interdits de sortie. Ils pourront à partir de lundi 27 avril accompagner un adulte pour faire des courses de première nécessité.

Les répercussions économiques de ce confinement sont dévastatrices au niveau planétaire. On va vers une « catastrophe humanitaire », prévient l’ONU. Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l’ONU lance un cri d’alarme sur les conséquences de la pandémie de coronavirus et avertit que le nombre de personnes menacées par la famine dans le monde pourrait doubler. « Le nombre de personnes souffrant sévèrement de la faim pourrait doubler en raison de la pandémie de Covid-19, atteignant alors plus de 250 millions d’ici la fin de 2020 », a prévenu cette agence de l’ONU. De son côté, l’Organisation internationale du travail (OIT) a alerté mardi que « la crise du Covid-19 a un effet dévastateur sur les travailleurs et les employeurs », à travers « des pertes massives, sur la production et les emplois dans l’ensemble des secteurs ». Selon Alette van Leur, directrice des politiques sectorielles de l’OIT, « le monde du travail traverse la pire crise internationale depuis la Seconde Guerre mondiale ». « L’impact économique de la pandémie sera probablement grave et durable », poursuit-elle.

linternaute.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils