add share buttons

SOKHNA DIENG MBACKE «La criminalisation du viol ne résoudra pas tous les problèmes »

Intervenant lors de l’examen du projet de loi relatif à la criminalisation du viol ce lundi 30 décembre 2019, la députée Sokhna Dieng Mbacké salue cette décision du gouvernement, mais note que ceci ne doit être que le début.

«Criminaliser, durcir les peines, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Il faut agir en amont et a priori pour la protection sociale des femmes et des enfants. Les chiffres (du viol et de la pédophilie) sont effarants et font froid au dos. Un célèbre psychologue disait que la société sénégalaise est malade.  Cela va dans le sens du mea culpa national dont parlait mon précédent collègue ((Cheikh Tidiane Gadio : Ndlr). Que faire de tous ces détraqués sexuels qui violent même les bébés ? Ces êtres peuvent-ils être considérés comme des humains ? J’en doute.   La criminalisation ne résoudra pas tous les problèmes. Plus on criminalise, plus les gens sont enclins à faire (ces actes)», dit-elle.

Elle recommande surtout une sensibilisation des avocats «enclins à défendre ces détraqués sexuels».

Igfm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils