add share buttons

Pipeline de la Sar /Départ de feu : Le maire de Dalifort accuse l’Onas

Témoin privilégié » du feu qui s’est déclaré sur la tracée du pipeline de la Société africaine de raffinage (Sar) au niveau de Dalifort, ce matin, le maire Idrissa Diallo accuse l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) d’être à l’origine de cet évènement. « Il va falloir que les autorités prennent cette affaire au sérieux. Le Directeur général de l’Onas ne coordonne avec personne. La Sar aurait dit qu’il n’est au courant de ce qu’il faisait ici comme travaille. Il faudrait qu’on limite les dégâts en informant les gens, en coordonnant et en respectant les endroits où ils passent. Ils doivent savoir que ce sont des vies qui sont là », a-t-il fait remarquer.

Revenant sur l’incident, l’édile de ladite localité a expliqué : « depuis 5 ou 6 jours, on a constaté un écoulement d’hydrocarbures vers le bassin de rétention qui est ne face de la route de Rufisque. Ainsi, j’ai appelé la gendarmerie de l’environnement.Après avoir effectué le déplacement, ils ont confirmé qu’il s’agissait bien de ce liquide et qu’ils devaient contacter la Sar. Le sous-préfet m’a même appelé pour me dire qu’une personne allait venir aujourd’hui à midi pour procéder aux constations ». 

Avant de poursuivre : « Ce qu’on craignait est arrivé. Les ouvriers du Ter sont venus travailler sur le tuyau et ils ont produit des étincelles et le feu s’est déclaré sur les rails non loin des pipelines. Les autorités sont en train de dire que ce n’est pas un écoulement que c’était une fuite ancienne. Et les hydrocarbures avec l’eau de pluie, ça remonte ». Cependant, le maire dit contester ses allégations. « Parce qu’on avait plus d’hydrocarbures. On avait tout enlevé. Elles veulent cacher quelque chose et ce n’est pas du tout normal ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils