add share buttons

Le Burkina Faso booste sa politique de reforestation

Le Burkina Faso veut amplifier sa politique de reforestation dont les résultats ne sont pas aujourd’hui à la hauteur des attentes et des investissements réalisés. En effet, moins d’un dixième des superficies annuellement détruites sont chaque année reboisées, soit 10 428 hectares sur plus de 105 000 hectares de forêts détruiteS annuellement.

A l’occasion de la nouvelle campagne de reboisement démarrée le 1er juillet, le ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique,  Nestor Bassière, s’est fixé comme objectif la mise en terre d’environ dix millions de plants sur des sites sécurisés. Il a invité l’ensemble des acteurs – des ministères au secteur privé en passant par la société civile ou Les producteurs- à se mobiliser pour planter des arbres.

Au choix de sites sécurisés, il est demandé également d’utiliser des plants d’espèces locales et de qualité et veiller à leurs-entretien. Le département de l’environnement apportera un appui technique pour s’assurer que ces plants bénéficieront d’un suivi et d’un entretien réguliers, indique le ministre. « Il  s’agit ainsi d’optimiser les opérations de reforestation en mettant en avant la sécurisation des sites de reboisement et l’entretien des arbres mis en terre, en vue d’améliorer considérablement les taux de réussite des plantations » souligne le ministre.

Commodafrica.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils