add share buttons

GRACE PRÉSIDENTIELLE : Pourquoi Khalifa Sall n’est pas libéré

En cette veille de Tabaski (Aïd el Kébir), 11 personnes ont bénéficié du décret de grâce. Une remise de peine totale à 11 détenus condamnés entre 3 et 24 mois pour diverses infractions, entre autres, vol, escroquerie, coups et blessures volontaires et une remise de peine à 20 ans de travaux forcés pour association de malfaiteurs.

Et l’ancien maire de Dakar ne fait pas partie du lot. Khalifa Sall, condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme et emprisonné en mars 2017, pour détournement de deniers publics passera, la Tabaski à Rebeuss.

Selon des sources qui requièrent l’anonymat, Khalifa sall ne pouvait pas bénéficier de cette grâce. Débouté par la Cour Suprême, il a récemment introduit un recours à la Cour suprême sur son mandat de député.

Abenatv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils