add share buttons

PROJET KMS 3 : Les enjeux de la prise en charge des dimensions sociales et environnementales

La SONES  a lancé officiellement les activités de mission Information, éducation et communication (Iec) du projet de construction de la troisième usine de Keur Momar Sarr. L’objectif visé, c’est la sensibilisation de 2000 personnes affectées par les projets et d’autres Sénégalais sur les enjeux de cet ouvrage qui va contribuer à la couverture des besoins en eau de Dakar.

L’Information, l’éducation et la communication occuperont une place de choix dans la mise en œuvre du Projet de construction de la troisième Usine de keur Momar Sarr. Au total près de 2000 personnes sont impactées. Actuellement l’état a déboursé près de 8 milliards de francs Cfa pour les impenses. C’est donc dire que les dimensions sociales et environnementales ne sont pas négligées et ne seront pas reléguées au second plan. Au cours de cette cérémonie, le  Directeur général de la SONES, Charles Fall, a affirmé  la volonté de partager avec les populations des informations sur le processus de mise en œuvre de ce projet.   «La mission d’information, d’éducation et de communication confiée au cabinet Msa, constitue une composante essentielle de Kms3. Il n’est plus possible aujourd’hui de mettre en œuvre de grands projets de développement en ignorant les aspects humains, environnementaux et sociaux», a avancé M. Fall.

Grâce aux actions d’information, d’éducation et de communication les populations situées le long du tracé du projet seront informées sur les avantages et les désagréments liés à la réinstallation, attirer leur attention et les sensibiliser sur les problèmes qui se posent. A travers cette mission, la Sones veut susciter chez les populationsun changement de comportements en promouvant les bonnes pratiques, les responsabiliser et les impliquer dans la mise en œuvre et la recherche de solutions, notamment la sécurisation des ouvrages.

Le gouverneur de Dakar, Alassane Sall rappelle que cette conduite dénommée alimentation du Lac de Guiers 3 (Alg 3) s’étend sur un linéaire de 216 km sur l’axe Louga-Thiès-Dakar et comprend plusieurs installations. D’où l’importance de la sensibilisation. Une étude d’impact environnemental et social (Eies) a été menée conformément aux procédures nationales en vigueur et un Plan d’action et de réinstallation (Par) ainsi qu’un Plan de gestion environnemental et social (Pges) sont en train d’être mis en œuvre,  «le chaînon manquant était une démarche structurée et permanente en matière d’information, d’éducation et de communication», estime le gouverneur. «Certes, avons-nous, en tant qu’autorités administratives et locales, contribué, de manière active, à la diffusion de l’information et à la sensibilisation des populations, notamment à travers les Commissions départementales de recensement et d’évaluation des impenses (Cdrei) ; mais, force est de constater que la conception et la mise en œuvre d’actions planifiées d’Iec le long du tracé sont nécessaires pour renforcer les acquis du projet et mobiliser davantage toutes les parties prenantes dans le sens de l’atteinte des objectifs», a déclaré le gouverneur de Dakar. Il exhorte toutes les parties prenantes du projet à collaborer avec le cabinet Msa afin de lui faciliter sa mission et son intégration auprès des populations.

Abenatv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils